Les leggings, Fashion ou pas ?

Avant de hurler NONNNN !!!! Un bilan s’impose.

L’ancêtre du legging est le fuseau, il s’agit d’un legging disposant d’une bande qui passe sous le pied et qui permet au fuseau de rester en place.  Le fuseau a été introduit en 1960 mais la version actuelle a connu un fort succès dans les années 80 avec les caleçons moulants qui ne sont autres que des leggings. A l’origine cette pièce est un sous-vêtement, principalement retrouvé dans les salles de sport.

En 2006, le legging est entré dans nos garde-robes et est décliné dans de nombreux coloris et de nombreuses matières bien qu’il soit souvent constitué d’élasthanne.

Une mise au point doit être faite, le legging ne va pas mais alors absolument pas à toutes les morphologies. Les seules filles qui peuvent se permettre le legging, sont les filles grandes, minces avec des jambes parfaites. Pourquoi ? Tout simplement parce que le legging va mettre en évidence tous les défauts des jambes.

Pour les filles rondes, le legging est la pièce indispensable si on veut se faire surnommer cochonou (référence au saucisson…). Bien que je ne sois pas spécialement ronde, je ne m’autorise pas à porter des leggings car mes jambes sont loin d’être parfaite…

Si on fait partie du très faible pourcentage de la population qui peut porter des leggings, on évitera ceux avec des motifs douteux (type animal, géométrique, tête de mort, dessin animé…) ou de couleur ressemblant à la peau sinon ça donne l’impression d’être nue…  On choisira plutôt son legging dans une matière noble comme le cuir, même si c’est un budget c’est mieux que le simili qui peut vite faire cheap s’il n’est pas de bonne qualité. Dans tous les cas, le legging se porte avec un haut long pour cacher les fesses, ce n’est pas un pantalon ! A bon entendeur…

Si vous voulez mettre vos jambes en valeur, je vous conseille plutôt une jupe adaptée à votre morphologie (voir article « les jupes ») avec un collant opaque. Certaines marques font des collants intelligents : galbant, minceur, ventre plat…